ACCUEIL

LE SITE EST ACTUELLEMENT EN COURS D’AMÉLIORATION POUR DES RECETTES TOUTES DÉSORMAIS IG BAS ET IG MODÉRÉ. Définition de l’IG ici.

DIETEXPRESS est un blog de recettes simples, diététiques, naturelles, express avec des informations-nutrition sur les ingrédients en 1 clic, et plus encore.

Des étapes très courtes et directes.

Pour se nourrir de vrais aliments reconnus par notre organisme, consommés directement après cuisson afin de bénéficier d’un maximum de nutriments.

Une cuisine sans sucre raffiné, sans lait de vache y compris sans beurre, sans levure chimique ni ingrédient de synthèse, sans cuisson au micro-ondes.

À l’origine de DIETEXPRESS, des lectures et une prise de conscience :

  • MAIGRIR de plaisir en charmant ses bactéries, livre du Dr Martine Cotinat, gastro-entérologue paru en 2020 aux étidions Thierry SOUCCAR :

« L’alimentation occidentale actuelle riche en gras et en sucres favorise la dysbiose à l’origine de la prise de poids » p.57 Flint H.-J.et al. The impact of nutrition on intestinal bacterial communities. Curr Opin Microbiol. 2017.

« De nouveaux régimes fleurissent chaque jour et ont de quoi dérouter. A chaque modification nutritionnelle, une seule question à se poser : « comment va réagir mon microbiote ». p.85

« Un Australien, Damon Gameau, a testé pendant 60 jours les effets d’une alimentation riche en sucres, composée uniquement d’aliments industriels réputés sains. Sans augmenter sa quantité de calories, il a pris 8 kilos et 10 cm de tour de taille et développé un prédiabète ainsi qu’une stéatose hépatique. » p.68. Gameau D. Sugar Land . Thierry Souccar Editions, 2018.

« Riche en acides gras saturés et trans, en sucre, en sel, en additifs, la malbouffe occidentale et son cortège de produits ultratransformés sont désignés comme la principale responsable des maladies de civilisation par les chercheurs. p.74. Mozaffarian D. and al. « Changes in diet and lifestyle and long-term weight gain in woman and men. » N Engl J med. 2011.

Barquettes à réchauffer : « Le bisphénol A est un perturbateur endocrinien, qui mime l’action des œstrogènes. Largement répandu dans la composition des emballages plastiques souples, il perturbe le microbiote, favorise l’obésité abdominale et la résistance à l’insuline prédisposant au diabète.(…) Attention ! Ses substituts semblent être tout aussi toxiques et obésogènes.(…) cuisinez des produits bruts non transformés et non emballés. p.81. Lai K.-P. et al. Bisphenol A alters gut microbiome. Environ pollut. 2016. Wang T. et al. Urinary Bisphenol A concentration associates with obesity and insulin resistance. J Clin Endocrinol Metab. 2012. Ivry del Moral L. et al. Effet obésogène des bisphénols A et S chez la souris. Nutrition clinique et métabolisme. 2014.

  • La magie de la digestion, livre du Dr Kahina OUSSEDIK, biochimiste alimentaire et du Dr Karim FERHI chirurgien urologue paru en 2020 aux éditions InterÉditions :

« Notre système digestif est un outil extraordinaire. Il fonctionne comme une véritable usine dans laquelle des réactions chimiques complexes sont à l’œuvre pour digérer puis assimiler ce que nous mangeons. »(…) Il est ainsi aujourd’hui admis que les problèmes digestifs seraient à l’origine de 80% des maladies déclarées. »p.20.

« Cerise sur le gâteau, bien pratiquer ces combinaisons alimentaires affine votre silhouette et stabilise le poids. Mais attention, cette méthode n’est pas un énième régime pour perdre ses kilos en trop ! Il s’agit de revoir la façon dont on compose ses repas, dont on associe certaines catégories d’aliments, et non de se restreindre ou de s’imposer des interdits qui entraînent frustrations et (re)prise des kilos. » p.51.

« Par ailleurs, l’industrie alimentaire a créé de nouveaux hybrides, que j’appelle des aliens alimentaires car notre système digestif ne les connaît pas et, ne sachant dans quelle catégorie les ranger, il ne parvient ni à les digérer ni à les évacuer. Il les stocke alors dans l’organisme. » p.55

« Nous allons voir (…) que les sucres lents (que nous appellerons les amidons), c’est à dire les pâtes, le riz, le pain, toutes les céréales, etc., provoquent des problèmes digestifs dès qu’ils sont associés à un aliment acide, comme le fruit » p.55.

« Enfin, devenir autonome et comprendre les réactions de son corps en véritable biochimiste à l’écoute de son tube digestif, puis savoir combiner les bons aliments pour garder une glycémie basse, c’est aussi se donner les moyens de manger différemment une fois pour toutes et de ne plus avoir à enchaîner les régimes tout au long de sa vie ! » p.60

« La pratique des bonnes combinaisons alimentaires nécessite l’étude de la biochimie et de la chimie digestive, disciplines qui ne sont pas enseignées dans le cursus médical, ni en nutrition ni dans le domaine paramédical (diététicien). »p.61

« La famille des aliments neutres. Nous les appelons ainsi car ils ne déclenchent aucune action spécifique ou réaction chimique complexe, ni dans la bouche, ni dans l’estomac. C’est pour cette raison qu’ils peuvent être associés avec toutes les familles d’aliments. » p.88

« Force est de constater que depuis quarante ans, les conseils et messages nutritionnels pour nous aider à mieux manger n’ont cessé de se contredire. Pas facile, dans ce contexte, de retrouver un peu de bon sens ! » p.97.

« Force est de constater que l’industrie agroalimentaire nous a détournés de nos besoins vitaux, et que notre piètre alimentation empoisonne – n’ayons pas peur des mots ! – à la fois notre tube digestif, nos défenses immunitaires, notre santé et l’ensemble de notre environnement. » p.102.

« Aujourd’hui, on ne peut plus se désintéresser de notre manière de se nourrir, c’est crucial pour l’environnement et les individus. » p.145.

Plus de documentation ici.

Les recettes ici.

Les auteurs du site/blog ici.

Je veux recevoir les prochaines recettes documentées par mail :